Campagne de mesures à Marguerittes – Octobre 2016

Une campagne de mesures a eu lieu sur la ZRV de Marguerittes du 9 au 19 octobre 2016 afin d’étudier l’ouvrage dans les nouvelles conditions de temps de séjour qui lui ont été imposées en mars dernier. Auparavant, l’intégralité du débit sortant de la station d’épuration transitait dans les 2 bassins. A présent, seul 50% du débit en moyenne va dans le B2 tandis que les 50% restants sont directement rejetés via le bypass dans le milieu récepteur (Canabou). Ce changement a pour objectif d’augmenter le temps de séjour et d’étudier les conséquences de ce changement sur la ZRV. Afin de mieux prendre en compte le décalage de temps de séjour entre les bassins, la campagne a été réalisée sur 10 jours.

Cette campagne visait à mesurer les paramètres majeurs, les micropolluants organiques, les métaux et les pathogènes dans l’eau et dans les boues. Les prélèvements d’eau ont été réalisés de manière classique avec des bilans 24h tandis que les prélèvements de boues ont été rendus possibles lors d’une bathymétrie opérée depuis un bateau et avec une canne de prélèvement conçue à cet effet. Afin de compléter les mesures de micropolluants, des échantillonneurs passifs (ou POCIS) ont été placés sur le site pendant une quinzaine de jours.

p1010396

Vue du bassin 1 – Photo Irstea

p1010398

Dispositif de prélèvement d’eau en entrée de ZRV – Photo Irstea

 

img_6956

Bathymétrie (mesures de hauteur de sédiments et prélèvements) – Photo Irstea

 

p1010436

Installation d’échantillonneurs passifs – Photo Irstea

papias

Laisser un commentaire