Dernière campagne de mesures pour Biotrytis – Septembre 2017

Du 18 au 22 septembre 2017, Irstea a réalisé la dernière campagne de mesures sur les 6 ZRV pilotes du projet Biotrytis. C’était donc la dernière campagne mais également la plus ambitieuse puisqu’en plus des prélèvements d’eau de surface et du sol par bilan 24h, des prélèvements de végétaux, sols et dépôts ont été effectués. Ces prélèvements vont faire l’objet de diverses analyses dont les paramètres majeurs (C, N, P, etc.), les métaux mais également des hormones, pharmaceutiques et pesticides.

Quelques images de la 4ème et dernière campagne de mesures du projet Biotrytis

Les prélèvements d’eau de surface ont été réalisés en entrée et sortie de chacun des 6 pilotes par bilan 24 heures. Les eaux du sol ont été prélevées grâce aux bougies poreuses en 3 points de chaque fossé et chaque prairie.

Dispositif de prélèvement d’eau de surface (sortie FH1) – Photo Irstea

Flacons de prélèvement d’eau du sol- Photo Irstea

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prélèvements de végétaux ont été faits grâce à un quadrat en coupant les roseaux à hauteur de faucardage. Le nombre de roseaux par quadrat a été compté puis les feuilles et tiges ont été séparées. Elles ont ensuite été coupées pour être conditionnées en barquettes d’aluminium pour séchage ultérieur en étuve puis broyage avant d’être analysées.

Quadrat pour le prélèvement de végétaux – Photo Irstea

Découpage des feuilles et mise en barquette – Photo Irstea

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prélèvements de sols ont été effectués à l’endroit du quadrat de végétaux. Une fois excavé, ces échantillons de sols ont été triés: cailloux, racines, sols et dépôts éventuels. Les racines sont lavées puis traitées comme les végétaux. Un sous-échantillon de sols et de dépôts est mis en flacons pour analyse tandis que la matière restante et les cailloux réintègrent les pilotes. Une fois séchés, ces éléments sont broyés pour être analysés.

Tri des échantillons de sols: séparation du sol, des cailloux et des racines – Photo Irstea

Echantillons de sol (à gauche) et dépôts (à droite) – Photo Irstea

Laisser un commentaire