ROSEEV: Installation des lysimètres en images

Du 8 au 20 octobre 2015, des agents Irstea et l’entreprise allemande UMS accompagnés de deux pelles de chantier,  leurs chauffeurs et un transporteur ont échantillonné et installé les lysimètres dans le cadre du projet ROSEEV. Les 3 lysimètres ont été échantillonnés successivement à Bègles (33), Ars-sur-Formans (01) et Civrieux-d’Azergues (69) et installés à Mionnay (01).

L’échantillonnage des lysimètres

3 sols sur 3 sites différents :

  • 1er site : Bègles (Technosol argilo-sableux)
  • 2ème site : Civrieux d’Azergues (Fluviosol limono-argileux)
  • 3ème site : Ars sur Formans (Fluviosol sablo-argileux)

L’échantillonnage se déroule par palier d’une trentaine de centimètres,comme suit :

(1) Une petite pelle (~2 tonnes) creuse autour du lysimètre (photo 1),

photo 1_logo

(1) La pelle creuse autour du lysimètre – Photo Irstea

(2) Ensuite, on vérifie qu’aucune pierre ne risque de se trouver sous le bord l’arrête du cylindre (auquel cas elle est soit enfoncée, soit remplacée par de la terre) en dégageant manuellement la terre se trouvant en périphérie du monolithe (photo 2),

photo 2_logo

(2) Dégagement de pierres manuellement – Photo Irstea

(3) une pelle de 20 tonnes sert de contre-poids à un système de vérins qui pousse le corps du lysimètre (cylindre en acier) dans le sol (photo 3).

(3) Corps du lysimètre enfoncé dans le sol – Photo Irstea

Une fois le carottage effectué, le sol est coupé à l’aide de lames contrôlées par des vérins placés sous le lysimètre (photo 4). Ensuite, le lysimètre est retiré de la fosse à l’aide de la pelle de 20 tonnes (photo 5) et retourné ( photo 6) pour placer les bougies poreuses (photo 7).

photo 4_logo

(4) Verins placés sous le lysimètre

photo 5_logo

(5) Lysimètre retiré de la fosse – Photo Irstea

photo 6_logo

(6) Retournement du lysimètre – Photo Irstea

(7) Implantation des bougies poreuses – Photo Irstea

Une fois les bougies poreuses mises en place et la plaque de fond vissée, le lysimètre est retourné à nouveau. Les capteurs sont alors installés (photo 8).

photo 8_logo

(8) Installation des capteurs – Photo Irstea

Chaque lysimètre contient :

  • 3 Tensiomètres T8
  • 3 sondes TE5 mesurant la teneur en eau
  • 3 Bougies poreuses SIC 20
  • 3 capteurs O2 Presens
  • 3 électrodes en platine pour la mesure du potentiel d’oxydo-réduction

Installation des Lysimètres à Mionay

Durant l’été 2015, trois regards en béton de 1 m de diamètre et de 1,5 m de profondeur ont été mis en place sur la station de Mionnay (photo 9) pour accueillir les lysimètres. Ils ont été disposés autour d’un regard de service qui accueille l’ensemble de l’instrumentation et sert à recueillir l’effluent après passage dans les lysimètres.

photo 9_logo

(9) Mise en place sur la station de Mionnay

Une fois sur site, les lysimètres ont été placés dans des regards en béton et suspendus au système de pesée Vishay AST3 (photos 10-11). Puis la société UMS a installé l’instrumentation dans le regard de service.

photo 10_logo

(10) Installation dans le regard de service – Photo Irstea

photo 12_logo

(11) Installation dans le regard de service – Photo Irstea

 

Laisser un commentaire